Saint-Pierre Chanel - Collège et Lycée privés

Accueil > Activités périscolaires > Evènements > Equinoxe à la Foire Internationale de Metz

Evènements

Départ à la retraite de Joëlle GARRIGUES le 30 juin 2005

« Je démarre une nouvelle vie »

Entourée de ses proches, Joëlle Garrigues, 61 ans, a fêté hier son départ des murs de Saint-Pierre-Chanel.
Son cœur est léger et son moral des meilleurs à l'heure où la retraite lui rappelle qu'il va falloir passer à autre chose après 37 ans d'enseignement.
« On a plusieurs vies ; celle professionnelle s'arrête, et j'en démarre une nouvelle ». Ou plutôt plusieurs. Parce que Joëlle Garrigues, la prof d'anglais qui arpentait les couloirs de Saint-Pierre-Chanel et offrait la bonne traduction depuis pas moins de 19 ans aux collégiens et potaches du Thionvillois, est de celles qui amassent... Les titres, les activités, et qui offrent aussi les coups de mains à droite et à gauche. Sa carrière d'enseignante s'est achevée hier au sein de l'établissement Saint-Pierre-Chanel, qu'à cela ne tienne, il lui reste sa place parmi le jury de l'Eté du livre et quelques autres auxquels elle aime prêter ses qualités de passionnée de littérature. Exit les soirées "paquets de copies à corriger", « ça ne va pas me manquer tant que ça, j'ai d'autres chats à fouetter. Je me lance dans une formation de bibliothécaire qui va me permettre de faire partie, dès la rentrée prochaine, de la Bibliothèque pour tous, à Longeville ; je ne devrais donc pas manquer d'être occupée, très vite ! »
Aînée d'une fratrie de huit enfants, Joëlle Garrigues, n'a jamais souffert de ne pas l'être alors qu'à peine âgée de 4 ans, elle officiait déjà comme institutrice en culotte courte au sein d'une classe... familiale tout improvisée par ses soins. Frères et sœurs jouaient alors les élèves et mauvais garnements qu'il convenait "d'instruire". 68 et la fac de Nanterre, un peu plus d'une décennie plus tard, achèveront de la conforter dans son penchant plus que précoce pour l'enseignement. 68 : année du diplôme mais aussi des premiers vrais postes de prof. « J'ai été comblée tout de suite, se rappelle-t-elle. Il faut dire que j'ai connu rapidement des expériences extraordinaires dans mes relations avec les élèves et les collègues ». Ablon, Montpellier, Albi et même le Tchad et son expérience difficile -Joëlle enseigne au gré des déplacements professionnels de son époux- parferont la formation de la jeune enseignante : « C'était en 75, durant le coup d'Etat. Intéressant tout autant que dangereux. Mais j'en garde de bons souvenirs sur le plan professionnel ». Puis Fréjus, puis la Martinique... puis Strasbourg. Un retour en Lorraine des plus marqués par les grands froids alors que le couple Garrigues avait eu le temps de s'habituer à la douceur des îles : « Je me rappelle notre première facture de chauffage : un rappel de mille francs ! » Comme un test à une progression mosellane. Arrivée à Thionville en 1986, l'enseignante en prendra pour 19 ans : « 19 années de vrai plaisir, de participation à des expériences extrêmement enrichissantes. C'est sûr, tout cela va beaucoup m'émouvoir de laisser ça derrière moi mais bon ; j'ai beaucoup donné aux autres, alors il me faut un peu m'occuper de moi maintenant ». Sans regret, sans hâte non plus. Le système "éducation national" lui a beaucoup demandé ; elle lui a beaucoup donné, sans compter mais sans jamais, toutefois, se laisser happer par un système parfois défaillant : « Il y a du bon dans l'enseignement comme des choses à revoir mais j'ai toujours cru en la jeunesse alors je ne me fais pas trop de souci pour elle. J'ai gardé la foi toutes ces années, ça ne va pas s'arrêter maintenant ». À tel point qu'elle ne coupera pas le cordon avec les enfants, pas complètement en tout cas. La Bibliothèque pour tous demeurera son point d'encrage avec toutes ces petites têtes bien faites et à remplir, qui, encore longtemps, auront besoin d'elle. À l'instar de ces deux petits-enfants que ses deux grands enfants lui ont donnés.

(article paru dans le Républicain Lorrain du 01/07/2005 édition de Thionville - Rive Gauche)